En Wallonie, les mégashopping centers veulent grossir à tout prix

Belle-Ile en Liège. Des travaux d'extension prévus pour 45 millions d'euros. © MICHEL HOUET/BELGAIMAGE

Belle-Ile en Liège. Des travaux d’extension prévus pour 45 millions d’euros. © MICHEL HOUET/BELGAIMAGE

A Bruxelles, l’ouverture de Docks vient de déclencher la guerre des grands centres commerciaux. En Wallonie, cette bataille-là est terminée. Les très nombreux shopping centers ont entrepris un autre combat : s’agrandir, coûte que coûte. Question de survie. Et de rentabilité… sauf pour l’emploi.

” L’agrandissement des Grands Prés, on y était farouchement opposé. ” Voilà, c’était dit. Si cela n’avait tenu qu’à lui, Nicolas Martin, échevin montois du développement économique (PS), aurait refusé l’extension de la galerie commerçante. Pour ne pas davantage consumer un centre-ville déjà calciné. Mais ” un pouvoir public ne peut pas refuser un Ikea “, nous confiait l’édile fin 2015. Une question de prestige, d’emplois, de chantage. Si le géant suédois n’obtenait de pouvoir construire une nouvelle portion de galerie commerçante à ses côtés, il irait monter ses meubles en kit à Valenciennes.

Alors, le 17 août dernier, Nicolas Martin a mis sa plus belle cravate rouge pour découper le ruban assorti et a souri à s’en démettre la mâchoire lors de l’inauguration d’Ikea et de l’agrandissement des Grands Prés tant réprouvé. Combien d’élus devront encore ravaler leur désapprobation ?

” Course à l’armement ! “
Un paquet, sans doute. La saison des extensions ne fait que débuter. Belle-Ile en Liège, Les Bastions à Tournai, Ville 2 à Charleroi, l’Esplanade à Louvain- la-Neuve, le shopping de Nivelles, les galeries Cora de Rocourt, Châtelineau et La Louvière : tous ont/auront/voudraient leurs mètres carrés supplémentaires. ” Une sorte de course à l’armement ! Aucun ne veut être le dernier “, souligne Benjamin Wayens, chercheur en géographie appliquée et maître de conférences à l’ULB.

En Wallonie, l’enjeu n’est plus la multiplication des centres commerciaux, comme à Bruxelles, où la récente ouverture de Docks (lire aussi Le Vif/L’Express du 14 octobre)a lancé la guerre de la concurrence avec les futurs Neo et Uplace. Le sud du pays a dépassé ce stade. La vague des gros complexes s’est déchaînée dans les années 1990 et au début des années 2000. Ensuite rejointe par la déferlante des retail parks, ces ” boîtes à chaussures ” se rangeant de préférence au milieu d’un champ ou d’une route nationale. Comme à Couillet, Awans, Saint-Georges, Huy, Gerpinnes, Hornu, Flémalle, Estaimpuis, Genval, Gembloux, Haccourt, Herstal, Tubize, Andenne, Mouscron… Comme si toutes les petites et moyennes communes ne pouvaient plus survivre sans.

Les promoteurs en quête d’un juteux coup financier en remercient encore Frits Bolkestein, l’ancien commissaire européen qui fut le père de la ” directive services ” adoptée en 2006. Un texte qui a assoupli les règles d’octroi des permis et a laissé les pouvoirs locaux seuls à la manoeuvre. Les bourgmestres ont souvent autorisé tout. Et n’importe quoi. Tant pis pour les dommages collatéraux. Depuis 2015, la Région wallonne tente de reprendre la main en recentralisant les décisions. Le commerce est dans le pré, c’est censé être terminé.

Lire la suite: levif.be

About

scooop.be is a real estate community with news for real estate developers, brokers, agents, and everyone with an interest in real estate.

We want to offer a quick access to all relevant news related to the real estate industry.

Our newsletter offers an overview of the most important news topics. We cover the worldwide market, however we focus more on the Benelux market.

Do not hesitate to send us your press releases, our editors will then decide if they contain enough news value and if so will publish them.

read more

Scooop © 2017 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress