Avec le temps, le kot étudiant a bien changé

707604964_B976436106Z.1_20150903114116_000_GG15405N2.1-0

La rentrée universitaire est à nos portes et certains étudiants doivent encore trouver un logement. Un secteur de niche qui a fortement évolué ces dernières années..

Créé en 1963, le groupe familial Eckelmans s’est spécialisé depuis 1968 dans la construction du logement étudiant en Belgique. Dès le départ, il est devenu un acteur global puisqu’il s’est occupé à la fois de la promotion, de la commercialisation et de la gestion locative de ses biens.

En près de 50 ans d’activité dans un domaine très particulier, les collaborateurs d’Eckelmans ont assisté à des changements parfois frappants. « Aujourd’hui, on parle encore de “kots”, mais le type de logement a évolué, explique Thibault Van Dieren, directeur chez Eckelmans Immobilier. Pendant très longtemps, nous avons développé des résidences classiques pourvues de studios, mais, aujourd’hui, il faut y ajouter les communautaires et les résidences-services. »

Dans son studio, l’étudiant est complètement autonome. Dans le logement dit « communautaire », il possède sa chambre mais partage la cuisine et, parfois, les sanitaires. Souvent aussi, les communautaires sont pourvus d’une zone commune située au rez-de-chaussée appelée « foyer », dans laquelle il est possible de jouer au billard ou au baby-foot par exemple. « Dans les résidences-services, il faut ajouter aux espaces communs une conciergerie, un espace fitness, une salle d’études et une terrasse commune, voire aussi, parfois, une agence immobilière dans le bâtiment, poursuit Thibault Van Dieren. Eckelmans a construit sa première résidence à Louvain-la-Neuve en 2008. Deux autres ont vu le jour depuis, et d’autres projets sont en cours. »

Bien sûr, pour ces logements dont le design et les aspects liés à la sécurité-incendie et à l’isolation acoustique ont été soignés, le prix est plus élevé. Or, comme l’avoue notre interlocuteur, dans 75 % des cas, la première demande en matière de logement étudiant reste… le prix. « Il faut compter une centaine d’euros de plus par rapport à un studio, affirme notre interlocuteur. A Louvain-la-Neuve, pour un logement dans nos résidences Ladeuze et Lovano, il faut débourser 450 euros, charges comprises, au lieu de 350 pour un studio. La résidence-services ne doit pas devenir la norme, mais elle répond clairement à une demande actuelle. »

Source: lesoir.be

About

scooop.be is a real estate community with news for real estate developers, brokers, agents, and everyone with an interest in real estate.

We want to offer a quick access to all relevant news related to the real estate industry.

Our newsletter offers an overview of the most important news topics. We cover the worldwide market, however we focus more on the Benelux market.

Do not hesitate to send us your press releases, our editors will then decide if they contain enough news value and if so will publish them.

read more

scooop on Twitter

Scooop © 2017 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress